Promotion allaitement maternel Suisse

Actualités

Le rapport annuel 2018 est en ligne.

Le rapport annuel donne un aperçu de nos activités au cours de l’année sous revue, reflétant notre engagement pour l’allaitement maternel.

Nous saisissons l’occasion de la publication du rapport annuel pour remercier sincèrement nos partenaires pour leur bonne collaboration et leur précieux soutien, en particulier les associations professionnelles, les hôpitaux, les offices fédéraux et Promotion Santé Suisse.


vers le PDF >>

Avril 2019

 

 


Yvonne Feri élue présidente du conseil de fondation de Promotion allaitement maternel Suisse

Lors de sa réunion du 5 avril 2019, le conseil de fondation de Promotion allaitement maternel Suisse a nommé Yvonne Feri comme nouvelle présidente. Tous les autres membres du conseil ont été confirmés dans leur fonction.
Le conseil de fondation a élu Yvonne Feri comme nouvelle présidente. Elle succède à Ursula Zybach, qui a assuré la présidence pendant de longues années. Conseillère nationale depuis 2011, Yvonne Feri est membre de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique. Elle est, entre autres, présidente de Protection de l’enfance Suisse, consultante de l’Association de soutien aux enfants atteints de maladies rares, membre du Conseil consultatif du Centre suisse de compétence pour les droits humains et présidente de l’Association pour la justice sociale.
En tant que présidente de Promotion allaitement maternel Suisse, Yvonne Feri veut s’employer en faveur de conditions juridiques et sociales optimales pour l’allaitement maternel afin que le plus grand nombre possible d’enfants soient exclusivement allaités pendant les quatre à six mois suivant la naissance et que l’allaitement soit poursuivi également après l’introduction d’aliments de complément. « L’environnement social doit être conçu de manière à ce que l’allaitement soit possible pour toutes celles qui le souhaitent », remarque-t-elle. « Il ne faut en aucun cas exercer une pression sur les femmes pour qu’elles allaitent. »

vers l'information aux médias >>

Avril 2019

 

Swiss Public Health Conference 2019 - Child and Adolescent Public Health

28. + 29. août 2019 - ZHAW, Winterthur
L’encouragement précoce et la prévention ont des effets positifs. Les conditions cadres favorables à la santé et un comportement sain dès l’enfance influent de manière prépondérante sur la santé et la satisfaction plus tard dans la vie. Il est par ailleurs incontesté que l’accès inégal aux soins de santé préventifs et à la formation en bas âge conduit à des inégalités en matière d’aptitudes, de performances, de santé et de succès à l’âge adulte. Continuer à lire >>

Mars 2019

Semaine mondiale de l'allaitement 2019

La semaine mondiale de l’allaitement 2019 se déroule en Suisse du 14 au 21 septembre. Le slogan choisi est «Soutenez les parents, facilitez l'allaitement ! ».
 
plus d'informations à suivre

Mars 2019
 

 
 

Maintenant disponible aussi en format imprimé :

 

 
Dépliant relation père-bébé : Tu souhaites le meilleur pour ton enfant ? Alors, donne-le-lui !

Février 2019

Mythes et réalité de l'allaitement en Suisse

Interview avec deux consultantes en lactation maternel de l'hôpital de Berne (swissinfo.ch) >>

Février 2019

Démission de la présidente Ursula Zybach

Après de nombreuses années au service de Promotion allaitement maternel Suisse, Ursula Zybach quittera sa fonction de présidente du conseil de fondation au terme de son mandat, en avril 2019. La conseillère nationale Yvonne Feri s’est déclarée prête à prendre sa succession.
Depuis la création de la fondation en l’an 2000, Ursula Zybach s’est mis au service de Promotion allaitement maternel Suisse. Elle a été présidente du conseil de fondation depuis 2007. Au cours de ces 18 ans, Ursula Zybach a apporté de précieuses impulsions et a contribué, grâce à ses profondes connaissances et sa large expérience, de manière significative au développement de la fondation. De la brochure d’allaitement qui connaît un grand succès à la bande dessinée « Nouveaux horizons », en passant par le matériel d’information pour les mères comme pour les pères ou les aide-mémoire en différentes langues, dont le tamoul, l’arabe ou l’albanais : Ursula Zybach a considéré et mis en valeur toute l’étendue du thème de la promotion de l’allaitement maternel. Son grand engagement pour la fondation va nous manquer.
Nous sommes ravis de pouvoir annoncer que Yvonne Feri, représentante du canton d’Argovie au Conseil national, a consenti de prendre la succession d’Ursula Zybach. Yvonne Feri a déjà défendu les intérêts de Promotion allaitement maternel Suisse sur le plan national, entre autres en déposant une motion qui exige d’appliquer les restrictions de la publicité non seulement aux préparations pour nourrissons, mais également aux préparations de suite.

Janvier 2019

Avis du consel fédéral du 30.11.2018 sur la motion Maya Graf

" L'utilité de l'allaitement et de son encouragement sont reconnus. Allaiter a une influence significative sur la santé de l'enfant et sur son développement. C'est pourquoi il est permis aux mères exerçant une activité lucrative après le congé de maternité d'allaiter sur leur lieu de travail.

Les art. 35 et 35a de la loi sur le travail (LT ; RS 822.11) ainsi que les dispositions d'exécution afférentes tiennent compte de la situation particulière des mères qui allaitent : la femme qui allaite doit disposer du temps nécessaire à l'allaitement et d'une pièce adéquate. De plus, depuis le 1er juin 2014, elle a droit à des pauses pour l'allaitement (ou pour tirer le lait) rémunérées pendant la première année de l'enfant. En fonction de la durée de sa journée de travail, 30, 60 ou 90 minutes par jour doivent lui être garantis pour allaiter ou tirer le lait et ces pauses doivent être rémunérées comme temps de travail (art. 60, al. 2, de l'ordonnance 1 relative à la loi sur le travail [OLT 1 ; RS 822.111]). Cette règlementation transpose la Convention no 183 de l'Organisation internationale du Travail sur la protection de la maternité, en particulier son article 10 qui prévoit la rémunération des pauses d'allaitement.

Le Conseil fédéral est d'avis que l'actuelle prise en charge des coûts générés par les pauses d'allaitement relève de la protection particulière du droit du travail et du devoir de protection général des employeurs à l'égard de leurs employés et non pas des tâches relevant du régime des allocations pour perte de gain (APG), qui compensent une partie de la perte de gain en cas d'absences prolongées pour cause de service ou de maternité. Une règlementation pour perte de gain génèrerait des coûts de l'ordre de 60 millions de francs pour le régime des APG. Cette estimation repose sur les statistiques du registre des APG 2017 (mères avec allocation de maternité) et tient compte du taux d'occupation réduit des mères après l'accouchement. En outre, en raison de la courte durée des interruptions de travail pour l'allaitement, la vérification du droit aux APG dans le cadre de l'application du régime des APG engendrerait des coûts disproportionnés. "

Novembre 2018

Nouveau pour les papas

Être père aujourd'hui représente un véritable défi. Non seulement le père continue à assurer la sécurité matérielle de sa famille par son activité rémunérée mais il doit également être présent et compétent pour elle. Un sacré défi qui devient souvent source de stress. En collaboration avec männer.ch, un nouveau dépliant d'information à l'intention des pères a été créé.

Tu souhaites le meilleur pour ton enfant ? Alors, donne-le-lui ! >>>

Novembre 2018

Motion Maya Graf: Les pauses d’allaitement rémunérées doivent être financées par le régime des allocations pour perte de gain

Le Conseil fédéral est chargé d'adapter le régime des allocations pour perte de gain (APG) de telle sorte que les pauses d'allaitement qui sont rémunérées aujourd'hui par l'employeur soient désormais financées par le régime des APG. Motion 18.4061

A l'heure actuelle, les temps consacrés à l'allaitement sont financés intégralement par l'employeur. Il n'y a pas que les défis organisationnels qui constituent un obstacle aux pauses d'allaitement rémunérées: il y a aussi souvent les pertes financières subies par l'employeur. C'est pourquoi ce sont surtout les employeurs faisant partie des petites et moyennes entreprises qui verraient d'un meilleur oeil les pauses d'allaitement rémunérées si elles étaient financées par le régime des APG.

Octobre 2018

Merken Merken Merken Merken Merken Merken Merken Merken Merken Merken
Adresse
de fr it en
0
ActualitésAgenda